D’où provient le nom de votre montre ?

Que vous portiez une Rolex, une Patek Philippe, une Longines ou un modèle d’une autre marque, connaissez-vous l’origine, parfois surprenante, de son nom ?

« Le mot doit être court, significatif, pas trop grand sur le cadran et surtout facile à mémoriser, avec une sonorité agréable et une prononciation identique dans toutes les langues européennes ». L’auteur de cette recommandation peut être considéré comme un expert puisqu’il s’agit de Hans Wilsdorf, le fondateur de la marque Rolex en 1905.

Et pourtant, nul ne sait précisément ce que signifie ce nom. Certains considèrent qu’il évoque une “horlogerie exquise”. D’autres estiment que Rolex fait plutôt référence à “horlogerie extrême” ou encore à “horlogerie d’excellence”. Mais si ce vocable été inventé, d’autres Maisons horlogères ont suivi des chemins différents pour se trouver un nom.

Une prairie achetée pour bâtir une manufacture

En 1866, Ernest Francillon décide de faire construire une nouvelle manufacture afin de remplacer les ateliers créés 34 ans plus tôt par son oncle Auguste Agassiz, à Saint-Imier. Tout à côté de la petite bourgade suisse, il achète un terrain appelé “Les prés allongés”. En patois local Es Longines. Et c’est ainsi que sera inaugurée en 1867 la Fabrique des Longines, où toutes les montres produites afficheront dès lors ce nom sur leur cadran.

L’origine géographique se retrouve également chez Glashütte Original, installée dans cette ville d’Allemagne. Le “LA.B” de March LA.B correspond à Los Angeles et Biarritz, villes chères au cœur de son fondateur. Des Belges ont choisi de baptiser leur Maison ‘Raidillon’ en référence à l’un des secteurs mythiques du circuit automobile de Spa, tandis que la jeune marque française Grandval rend hommage à un château où vécut le philosophe Diderot, à Sucy-en-Brie, d’où est natif son créateur.

Quant à la petite montre en plastique conçue en 1980 qui contribua à sauver l’horlogerie helvétique, elle reçut un nom définissant clairement sa nationalité : Swatch, contraction de Swiss Watch

Patek, Czapek & Cie

Pour les experts en marketing, un nom doit transmettre des valeurs positives et donner une idée de la promesse de marque. Ainsi, Seiko signifie ‘réussite‘ en japonais, Mido ‘je mesure’ en espagnol et Raketa ‘fusée’ en russe. Le message est clair également chez TAG Heuer (Techniques d’Avant-Garde).

Faire apparaître subtilement son patronyme dans sa marque est tout un art, bien maîtrisé autrefois par Emmanuel Lipmann (LIP) ou Eugène Blum et Lévy (EBEL). Et aujourd’hui par Bruno Belamich et Carlos Rosillo (Bell & Ross) ou Bernard Richards (BRM), le M signifiant Manufacture.

Lire Plus

LE POINT – MONTRES – PAR HERVÉ GALLET
Publié le 11/04/2020 à 13:50

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *