«Amarsissage», le néologisme qui dérange

Curiosity - NALIAN - Naming Alliance - Créateur de noms de marque, naming, branding

www.letemps.ch

Par Cloé Bernier

Le robot Curiosity s’est posé sur Mars (Reuters)

Le terme «amarsissage» est sur les lèvres des francophones depuis que la sonde Curiosity s’est posée sur la planète rouge. Pourtant, il fait frémir d’effroi les linguistes les plus puristes. Pour l’Académie française, «il est impossible de créer un nouveau mot à chaque fois qu’un engin se pose sur une nouvelle planète», explique Le Figaro.

Le même débat avait eu lieu en 1962 à propos du verbe alunir, que l’Académie française recommande encore aujourd’hui de ne pas employer, même s’il a trouvé sa place dans les dictionnaires. Pour Marinette Matthey, professeur en sciences du langage à l’Université Stendhal-Grenoble 3, c’est une aberration: «dans la langue française, on a des recettes.

Dans «atterrissage», le préfixe «a-» traduit un mouvement vers quelque chose. Le suffixe «-issage» est là pour montrer qu’on a construit un nom à partir d’un verbe. Ensuite, ce qu’on a au milieu, c’est le lieu vers lequel on opère le mouvement. Ce lieu peut changer. Pourquoi accepter ce mot pour un mouvement vers la Terre, mais pas pour la Lune ou la planète Mars?

C’est le propre de la langue d’appliquer ce genre de modèles pour faire de nouveaux mots. Je ne vois aucune raison de s’opposer à ça. De quel droit se permet-on de faire une telle police de la langue?»

Lire la suite...

Quelques suggestions NALIAN ?

"Atterimars"    (atterrissage sur Mars)

"Marsitude"     (Mars & attitude)

"Marsipia"       (Mars & utopie / utopia)

à débattre ... ;)